samedi 6 août 2016

La faute aux oreillettes ?

Il y a un avantage aux oreillettes qui les rend absolument indispensables, la sécurité !

A l'extrême, la course ne doit pas être "pilotée" par des ordinateurs depuis la voiture des directeurs sportifs...

Probablement est-il possible d'avoir des courses sans les oreillettes, comme celles sur circuit. On peut imaginer 2 ou 3 passages intermédiaires qui donnent les écarts au passage des coureurs.

Pour les autres épreuves, on pourrait veiller à ce que leur utilisation ne prenne pas le pas sur la course et le spectacle : celui de champions qui bataillent à la pédale, avec panache !

Une des actions qui permet de limiter l'effet des oreillettes sur le déroulement de la course est de réduire considérablement le nombre de coureurs par équipe car la force collective a aujourd'hui pris le pas sur le champion. 6 serait-il le bon équilibre ?

On peut également imaginer de couper la liaison technologique entre les coureurs et leur directeur sportif. La direction de course donnerait les informations, principalement de sécurité aux coureurs. Les coureurs ne pourraient plus émettre mais simplement recevoir.

1 commentaire:

Fabien Triathlete a dit…

les GPS savent maintenant afficher les SMS (exemple du garmin edge 25 lié en blutooth à un GSM dans la poche arrière). Utiliser ses oreilles pour entendre me parait plus indispensable en terme de sécurité.