vendredi 31 juillet 2015

TDF 2015 : QUINTANA vainqueur au temps

Ce classement au temps n'est pas officiel. Pour le définir, le temps sur les étapes de plaine n'est pas comptabilisé. En 2015, 5 étapes seulement sur les 21 n'ont donc pas d'influence sur le classement général.

Rg Classement Tps Off Pos E2 E4 Pav. E5 E7 E15 E21
1 QUINTANA 0 72 -1 88 3 0 0 0 0
2 FROOME 16 0 1 0 3 0 0 0 0
3 VALVERDE 253 325 = 88 3 0 0 0 0
4 NIBALI 444 516 = 88 3 0 0 0 0
5 PAUWELS 511 1863 -8 88 203 855 0 0 0
6 ROLLAND 562 1050 -4 304 203 0 0 0 0
7 GESINK 575 647 1 88 3 0 0 0 0
8 CONTADOR 600 588 3 4 3 0 0 0 0
9 MOLLEMA 842 914 2 88 3 0 0 0 0
10 FRANK 867 939 2 88 3 0 0 0 0
11 BARDET 888 960 2 88 3 0 0 0 0

Au jeu des bonifications, QUINTANA a récolté 16'' et FROOME 20''. Elles n'ont pas eu d'incidence sur le classement du TOP 10.

Le CLM par équipe a eu son effet en revanche. NIBALI chipe la place de PAUWELS et FRANCK celle de BARDET. Le profil de ce chrono ressemblait à la suggestion de 2013, mêlant descente technique, montée irrégulière et portion roulante.

L'étape 5, entre ARRAS et AMIEN, a été fatale à PAUWELS. Cette étape, pluvieuse et venteuse, a été marquée par de nombreuses chutes, dont celles de PINOT et COQUARD et l'abandon de BOUHANNI. Sans cette étape, PAUWELS serait déjà à la 7ème place.

Sur les 5 étapes de plaine non pavées, seule l'étape 2 entre ULTRECHT et ZELANDE a eu une influence remarquable sur le classement générale. Ce fût également une course avec de la pluie et du vent. Le peloton a éclaté sous le coup des bordures, créant des écarts sensibles.

De cette étape, ROLLAND en est le grand perdant. C'est celui qui perd le plus de temps dans le TOP 15. Elle lui coûte 2 places au classement général.

Par contre, il y a 2 bénéficiaires de cette étape, FROOME et CONTADOR. Sans cet avantage, ils perdent 1 place dans le classement. C'est lourd de conséquence pour FROOME qui perd le gain du TDF au profit de QUINTANA.

La proposition de ne pas prendre en compte les écarts en temps sur ces étapes ne semble malgré tout pas dénuée de sens. Leur influence ne chamboule pas complètement le classement officiel, la plupart étant sans incidence. Seul le vent peut créer des écarts.

En revanche, cette suggestion évite d'avoir des concurrents éliminés prématurément comme dans le cas de PAUWELS. Et au final, concernant la victoire de ce TDF, peut-être que QUINTANA n'aurait pas gagné ! Nous aurions peut-être assisté à une passe d'armes supplémentaire avec FROOME.

L'étape 4 était une étape pavée. Le risque d'être éliminé de la course au temps sur blessure ou sur incident mécanique est très important. Le temps n'est pas pris en compte sur cette étape.

On peut d'ailleurs remarquer que l'incidence sur le classement général n'est pas très important. Il n'y a que 2 coureurs qui en subissent véritablement les conséquences. ROLLAND et PAUWELS qui perdent 2 nouvelles positions chacun. Finalement, ces coureurs auraient terminé le TDF 5ème et 6ème.

Aucun commentaire: