vendredi 31 juillet 2015

TDF 2015 : première semaine. Merci ASO !

Une première semaine explosive pour créer des écarts, comme suggéré en juillet 2013. Merci ASO !

1- Prologue de 15 km pour les rouleurs
2- 165 km de plat avec risque élevé de bordure et attribution de bonifications à l'arrivée
3- 160 km avec arrivée pour grimpeurs puncheurs au Mur de Huy


4- Etape pavée de 225 km
5- Etape de 190 km pour sprinteurs avec attribution de bonifications
6- Arrivée pour puncheurs au Havre après 190 km de course


7- Nouvelle étape pour sprinteurs de 180 km (bonification sur la ligne)
8- Arrivée à Mûr de Bretagne pour les grimpeurs puncheurs


9- CLM par équipe de 30 km sur un parcours vallonné


10- Etape en ligne avec simplement une montée finale pour les grimpeurs


Bilan au niveau des écarts :
  1. E1 : 30'' entre le lauréat DENNIS et le 10ème. 30'' entre les favoris. TOP 50 en 1'.
  2. E2 : les bordures ont créé un écart significatif de 90'' entre les favoris.
  3. E3 : 30 coureurs dans la même minute que RODRIGUEZ. 30'' entre les favoris.
  4. E4 pavée : 35 premiers dans le même temps que T. Martin, rouleur. 
  5. E5 : pas d'écarts, arrivée au sprint, GREIPEL vainqueur.
  6. E6 : chute dans le dernier km => 110 coureurs classés dans le même temps.
  7. E7 : pas d'écarts, arrivée au sprint, CAVENDISH vainqueur.
  8. E8 : 30'' séparent VILLERMOZ du 35ème. 10 à 20'' entre les favoris.
  9. E9 : jusqu'à 90" d'écart entre les équipes de favoris.
  10. E10 : FROOME a littéralement atomisé la concurrence sur 6 km. Le 30ème à l'arrivée est à 6 minutes. Des grimpeurs et des leaders comme RODRIGUEZ en forme car vainqueur du mur de Huy, KRUIJSWIJK, PANTANO, BARDET (6ème en 2014), MAJKA (meilleur grimpeur en 2014), PINOT (3ème en 2014), KREUZIGER, D. MARTIN, TALANSKY ont pris jusqu'à 11 minutes... Plus raisonnablement, on constate un peu moins de 90'' entre le 5ème et le 15ème.

Par une performance extraordinaire, FROOME a plié le TDF 2015 en 6 km. Pour faire un bilan de la semaine proposée, il convient de ne pas prendre en compte cette performance hors norme et de regarder le classement à l'issue de la 9ème étape.

4 porteurs du Maillot Jaune sur les 4 premiers jours de course, ce qui témoigne du dynamisme de ce début de Tour.

Des rouleurs qui font preuve de panache et d'un esprit d'attaquant pour aller chercher le Maillot Jaune sur des étapes de plaine après s'être placés lors du prologue : CANCELLARA et T. MARTIN.

A l'issue de l'étape 9, on trouve des grimpeurs et des puncheurs (SAGAN, VAN AVERMAET, GALLOPIN) dans le TOP 15.

Les sprinteurs sont un peu courts sur certains finals pour qu'ils puissent jouer un rôle sur cette première semaine, des bonifications multipliées par un coefficient de 300% pourraient ajouter un peu de piment (30'' au premier).

Les écarts sont significatifs. BARDET, 21ème est à 4'38. Les écarts entre favoris se chiffrent en minutes. CONTADOR est à 1' de FROOME, QUINTANA à 2', NIBALI à 2'22''. Le décor est planté pour que les attaques fusent en 2ème et 3ème semaine.

Bilan au niveau des échappées, du spectacle proposé :

Cette première semaine a tenu toutes ses promesses. Suite à l'étape 10, on a eu un festival d'échappées avec comme acteur des leaders du peloton. Au soir de l'arrivée à la PIERRE ST MARTIN, il restait 3 étapes de montagne à courir et 6 étapes de moyenne montagne.

PINOT, BARDET, RODRIGUEZ et NIBALI en ont claqué une en solitaire ! Des leaders à l'attaque ! Du panache !

PLAZA, GESCHKE, VAN AVERMAET, CUMMINGS et MAJKA sont les 5 autres lauréats.

Au final, l'ensemble des 9 étapes a vu le succès des coureurs offensifs, de l'échappée. Le pari est réussi ! Merci ASO d'avoir testé la formule suggérée :)

Aucun commentaire: