vendredi 31 juillet 2015

TDF 2015 : GREIPEL meilleur sprinteur

Ce classement du meilleur sprinteur se définit à l'arrivée des étapes de plaine uniquement et lors du sprint intermédiaire de chaque étape. Le barème de points est le même que celui actuellement en vigueur sur le TDF ; jusqu'à 50 points aux arrivées et jusqu'à 20 points sur le sprint en cours d'étape.

Ce classement est nouveau car il n'existe pas actuellement. En effet, le Maillot Vert désigne le vainqueur du TDF aux points. Voici donc un nouveau maillot distinctif : le Maillot Bleu du meilleur sprinteur.

En 2015, il y a que 5 étapes de plaine. Voici le classement sur ce TDF.

Rg Classement 1st 2nd 3rd Pts S Pts i Tot Ecart
1 GREIPEL 4 1 0 270 101 371 -1
2 SAGAN 0 2 1 178 160 338 1
3 DEGENKOLB 0 1 0 132 150 282 =
4 CAVENDISH 1 0 1 139 75 214 =
5 COQUARD 0 1 0 72 66 138 =
6 KRISTOFF 0 0 2 98 0 98 -4
7 DE GENDT 0 0 0 0 84 84 -2

Pour l'analyse, l'origine des points est précisé. Il y a les points issus du sprint à l'arrivée des étapes de plaines (Pts S) et les points issus des sprints intermédiaires (Pts i).

Les 5 étapes ont été remportées par des sprinteurs, ne laissant aucune chance aux baroudeurs.

Les 6 premiers sont des sprinteurs. DE GENDT, baroudeur, se classe 7ème. L'ensemble de ses points proviennent des sprints intermédiaires sur les profils vallonnés. On l'a vu à l'attaque sur 6 étapes de ce TDF. Dans les échappées, il ne se prive de jouer le sprint intermédiaire à ses compagnons de sortie.

La colonne "écart" donne la différence avec le classement du maillot vert officiel. Il y a une différence de taille car le meilleur sprinteur n'est pas le vainqueur du maillot vert. Sur ce classement, GREIPEL devance SAGAN. L'écart entre les 2 est très marqué avec 33 points de différence.

Si en 2012, GREIPEL avait dominé de la tête et des épaules ses adversaires, on peut dire qu'en 2015, il a été impérial avec 4 succès sur 5 possible, plus une seconde place. Il n'a laissé que des miettes pour les autres...

En 2012, GREIPEL n'avait pas remporté ce classement. En 2015, l'avance accumulée lors des arrivées massives l'a mis à l'abri des assauts de SAGAN à aller chercher les points sur des étapes plus vallonnées. SAGAN devait bien sentir le vent tourner en prenant les échappées la dernière semaine (étape 14, 16 et 17).

A la veille de l'arrivée, les 2 hommes étaient encore au coude à coude avec un léger avantage pour SAGAN. Mais GREIPEL à enfoncé le clou en remportant le sprint à PARIS. Ce mano à mano, ce suspens de la dernière semaine et jusqu'au dernier moment aurait pu donner le plein d'émotion... Il aurait fallu que ce classement soit réel...

COQUARD a perdu une place par rapport à 2014 mais il a franchi un cap. Toujours appliqué à se battre à chaque occasion qui se présente à lui, il a en plus réussi la performance de claquer une très belle seconde place sur les Champs Elysées. A part GREIPEL, le lauréat du jour, et KITTEL, absent, il a devancé le gratin du sprint mondial.

KRISTOFF a été décevant. Il est sorti du bois 5 fois seulement sur les sprints proposés de ce TDF... Voilà qui est bien mince.

Aucun commentaire: