vendredi 26 juillet 2013

TDF 2013 : CAVENDISH meilleur sprinteur

Ce classement du meilleur sprinteur se définit à l'arrivée des étapes de plaine uniquement et lors du sprint intermédiaire de chaque étape. Le barème de points est le même que celui actuellement en vigueur sur le TDF ; jusqu'à 50 points aux arrivées et jusqu'à 20 points sur le sprint en cours d'étape.

Ce classement est nouveau car il n'existe pas actuellement. En effet, le Maillot Vert désigne le vainqueur du TDF aux points. Voici donc un nouveau maillot distinctif : le Maillot Bleu du meilleur sprinteur.

En 2013, il y a 7 étapes de plaine. Voici le classement sur ce TDF.

Rg Classement 1st 2nd 3rd Pts S Pts i Tot Ecart
1 CAVENDISH 2 1 2 272 34 306 -1
2 SAGAN 0 2 2 220 72 292 1
3 GREIPEL 1 2 0 219 46 265 =
4 KITTEL 4 0 1 225 12 237 =
5 KRISTOFF 0 1 0 142 13 155 =
6 FLECHA 0 0 0 87 57 144 =

Pour l'analyse, l'origine des points est précisé. Il y a les points issus du sprint à l'arrivée des étapes de plaines (Pts S) et les points issus des sprints intermédiaires (Pts i).

Les 7 étapes ont été remportées par des sprinteurs, ne laissant aucune chance aux baroudeurs.

Il n'y a que des sprinteurs dans le TOP 5. Il faut noter l'apparition de FLECHA, baroudeur, au 6ème rang. Ce coureur a récolté 141 de ses 144 points lors des sprints intermédiaires. Celà montre qu'il a été acteur de la course tout au long de l'épreuve. Il a été devant lors de 10 étapes de ce TDF.

La colonne "écart" donne la différence avec le classement du maillot vert officiel. Il y a une différence de taille car le meilleur sprinteur n'est pas le vainqueur du maillot vert. Sur ce classement, CAVENDISH passe devant SAGAN pour 14 points.

Sur les arrivées, on voit que CAVENDISH a été bien meilleur que SAGAN avec 5 podiums dont 2 victoires. SAGAN, s'il a bien décroché 1 victoire sur ce Tour lors de l'étape 7, n'a jamais levé les bras lorsqu'il était aux prises avec les sprinteurs sur les étapes de plaine.

Cette année encore, SAGAN, marque plus de points que ses concurrents lors des étapes vallonnées. Mais contrairement à 2012, les sprinteurs étaient plus présents lors des sprints intermédiaires de ces étapes. SAGAN a juste fait un bon de 20 points lors de l'étape 7 grâce au coup de force réalisé par son équipe en tête du peloton pour éliminer les sprinteurs.

A l'arrivée des étapes de plaine, CAVENDISH a surclassé ses adversaires. En revanche, SAGAN, GREIPEL et KITTEL sont très proche avec seulement 6 points pour les départager. Ce sont les sprints intermédiaires des étapes vallonnées qui ont figé le classement.

Avec 4 victoires d'étape, KITTEL avait les moyens de faire mieux que 4ème dans ce classement. Peut-être un maillot distinctif ne le motive pas autant qu'une victoire d'étape ? Celà peut être une première explication. Il est également possible qu'il soit un peu moins polyvalent que les autres sprinteurs et qu'il ne parvienne à bien figurer que sur une arrivée pour les sprinteurs les plus puissants. C'est peut-être également la raison pour laquelle il ne grille pas de cartouche lors des sprints intermédiaires...

KRISTOFF apparaît très en retrait par rapport aux autres cadors du sprint.

Aucun commentaire: