samedi 26 juillet 2014

TDF 2014 : NIBALI vainqueur aux points

Pour ce classement, seuls les points attribués à l'arrivée aux 15 premiers comptent. Pour chaque étape, quelque soit le profil, le nombre de points gagnés reste le même. Pour le TOP 3, c'est 50, 35 et 25 points à distribuer.

Rg Classement 1er TOP3 TOP15 Pts Off Ecart Opp Eff
1 NIBALI 4 8 9 330 182 -5 7 94%
2 SAGAN 0 5 11 263 431 1 14 38%
3 KRISTOFF 2 6 8 262 282 1 8 66%
4 KITTEL 4 4 5 206 222 0 8 52%
5 MAJKA 2 4 4 160

6 53%
6 NAVARDAUSKAS 1 3 6 136 157 -2 8 34%
7 PINOT 0 2 7 136 94 -7 6 45%
8 PÉRAUD 0 1 7 125 85 -9 7 36%
9 RENSHAW 0 1 7 116 211 4 8 29%
10 COQUARD 0 0 7 114 271 7 8 29%
11 VAN AVERMAET 0 2 9 108 153 2 6 36%
12 VAN GARDEREN 0 0 8 107

7 31%
13 GREIPEL 1 1 4 106 169 6 8 27%
14 GALLOPIN 1 2 4 101 105 3 6 34%
15 MARTIN T. 2 2 2 100 96 2 1 200%
16 BARDET 0 0 9 95

6 32%
17 TRENTIN 1 2 4 89

6 30%
18 VALVERDE 0 1 7 87

12 15%
19 KONIG 0 1 5 77

6 26%
20 DUMOULIN T. 0 1 3 75

1 150%
* Off = Classement officiel
* Ecart = Différence entre ce classement et le classement officiel
* Opp = Opportunités de victoire d'étape
* Eff = Efficacité du coureur

Faveur des étapes :
  • Grimpeurs : 6 étapes (dont 5 arrivées au sommet)
  • Rouleurs : 1
  • Puncheurs : 6 (dont 1 arrivée au sommet)
  • Sprinteurs : 8

A l'exception de SAGAN, sprinteur et puncheur, on a une distribution très équitable des chances de victoire entre les coureurs. Entre 6 et 8 étapes sont favorables au 14 premiers coureurs du TOP 15 final. Le 15ème, T. MARTIN, parvient à faire la différence grâce à son étape remportée à Mulhouse, contre toute attente.

VALVERDE, avec son profil de puncheur et grimpeur bénéficie encore une fois de nombreuses opportunités de marquer des points. Une nouvelle fois, il a couru contre nature et ainsi obtenu un résultat décevant...

En revanche, très clairement, Vincenzo NIBALI mérite sa victoire ! Placé sur tous les terrains, il a en plus dominé haut la main les étapes de montagne avec 3 succès d'étape. Il a été chercher un 4ème bouquet dès la 2ème étape en plaçant une formidable attaque là où on ne l'attendait pas forcément.

Il avait 7 opportunités franches, il a réussi à décrocher 8 podiums. Il a fait plus que de répondre présent, il a animé la course et dominé son sujet. C'est un vainqueur offensif comme on en voit peu désormais. Il a attaqué avec le maillot jaune. Chapeau bas !

A noter que le classement officiel ne le donne que 6ème...

A l'inverse, SAGAN a loupé le coche ! Ce parcours était pour lui une aubaine avec de nombreuses occasions de performer...

A chaque fois, il lui a manqué un petit quelque chose. 4 fois second, il est toujours tombé sur plus fort que lui, notamment face aux sprinteurs KITTEL et KRISTOFF qui ont récolté 6 des 8 étapes de plaine.

Contrairement aux années précédentes, son niveau d'efficacité est relativement faible à seulement 38%... Il a moins pesé sur la course que les années précédentes.

Officiellement, SAGAN est le vainqueur du classement aux points. Dans la hiérarchie proposée, il est second, derrière NIBALI. L'écart est dû à la différence d'attribution des points aux arrivées en fonction du profil et au gain de points supplémentaires lors des sprints intermédiaires.

Aucun commentaire: