vendredi 5 juillet 2013

IMC des coureurs suivant leur profil...

En gras, les coureurs qui sont les meilleurs grimpeurs (meilleur rapport poids puissance). Les données de taille et de poids sont issues des sites Internet des équipes cyclistes en 2013.

baroudeurs rouleurs puncheurs sprinteurs

Sanchez LL
Chavanel
Voigt
Kiryienka
De Gendt
Rui Costa

Martin T.
Wiggins
Cancellara
Froome
Van Garderen
Porte
Phinney

Contador
Gilbert
Rodriguez
Evans
Valverde
Gerrans
Moreno

Kittel
Cavendish
Greipel
Sagan
Démare
Bouhanni
Boasson Hagen


186 cm
73 kg
IMC = 21.1

174 cm
63 kg
IMC = 20.8

181 cm
76 kg
IMC = 23.2

Baroudeurs :

Les baroudeurs sont les "gros moteurs" du peloton, des coureurs capables d'imprimer un rythme soutenu pendant des heures pour creuser et maintenir l'écart avec le peloton. Ils ont inévitablement des qualités de rouleur. Ce sont des coureurs que l'on trouve souvent à l'avant et qui parviennent à convertir les échappées en victoires.

Il est nécessaire d'avoir des qualités d'endurance et de résistance, ce qui écarte les gabarits les plus "frêles" de cette catégorie de coureurs.

Rouleurs :

Porte n'a pas le gabarit du rouleur type : 172 cm contre 188 cm et 62 kg contre 74 kg.

Si on considère que Wiggins et Froome sont particulièrement secs, le poids des rouleurs devrait tendre vers 76 kg. L'IMC serait alors plutôt de 21.5.

Les meilleurs grimpeurs ne peuvent pas peser plus de 69 kg (Wiggins, Froome et Van Garderen). Il faudrait sinon qu'ils aient une puissance absolue hors norme étant donné que ces coureurs sont parmi les meilleurs rouleurs du monde (mais comment faisait Indurain avec ses 80 kg...)

Autres coureurs ayant un profil de rouleur : NibaliPinot, etc

Puncheurs :

Les puncheurs sont plutôt des petits gabarits. Le poids est prépondérant pour permettre une accélération franche et durable. On pourrait penser que ce sont tous de bons grimpeurs. Pour que ce soit le cas, il semble qu'ils ne doivent pas peser plus de 61 kg. En revanche, Evans, le plus lourd, tire remarquablement bien son épingle du jeu en montagne. Petit, avec un IMC de 22.5, très nettement au-dessus de la moyenne de cette catégorie, on peut imaginer qu'il possède des qualités athlétiques supérieures, une force qui lui permet également d'être performant contre la montre.

Sprinteurs :

Il ne semble pas y avoir de profil type en terme de taille ou de poids. Plusieurs facteurs peuvent l'expliquer à mon sens. On peut gagner un sprint de plusieurs manière : en puissance, en lançant le sprint de loin ou en "giclant", en sautant ses concurrents, etc. Le sprint fait également intervenir d'autres qualités : le placement, l'instinct, l'agilité, l'agressivité. Les 2 plus légers sont Cavendish et Bouhanni.

En revanche, on retrouve le côté musculeux des sprinteurs qui ne sont pas des coureurs légers. Les plus petits (175 cm), ne font pas moins de 66 kg. L'IMC est le plus élevé des différents profils de coureur, et de loin.

Grimpeurs :

175 cm pour 61 kg en moyenne, soit 19.9 d'IMC moyen (calculé sur les coureurs ci-dessus, auxquels s'ajoutent Uran, Henao). De petite taille, les grimpeurs colombiens ont généralement un IMC plutôt supérieur à 21, les plus élevés de la catégorie. Wiggins a l'IMC le plus bas à 19.1. Froome et Wiggins ont au minium 6 kg de plus que les autres grimpeurs. Si on les écarte de la catégorie, le profil type devient 172 cm pour 60 kg, IMC = 20.3.

1 commentaire:

DATABIKE a dit…

Dans une interview accordée à Eurosport et diffusée le 23/12/2013, Froome fait le bilan de sa saison 2013. On y apprend notamment qu'il s'est présenté au départ du Tour de France avec un poids de 66 kg.