vendredi 26 juillet 2013

Créer des écarts dès la première semaine

Afin de créer une course de mouvement, il me semble opportun de donner l'opportunité aux coureurs de créer les écarts dès la première semaine en fonction de leur spécialité. Les coureurs auraient les 2 semaines qui suivent pour combler les écarts. La tactique, la course d'équipe, les alliances, le panache, l'attaque devraient être les clefs du succès.

L'expérience montre que l'échappée va au bout lorsque des écarts existent, lorsqu’il y a du dénivelé et lorsque l’étape est suffisamment longue pour que le maintien de l’écart avec l’échappée ne puisse pas être assumé par une équipe. Lorsque les coureurs sont "frais" en début d'épreuve, il est par ailleurs rare d'avoir une échappée victorieuse.

Depuis 2012, l'ensemble des étapes de plaine ont été remportées au sprint.

Il est donc très important que la première semaine offre des opportunités de gagner du temps de manière équitable aux différents profils de coureur.

Proposition de parcours la première semaine :

Sprinteurs, puncheurs, rouleurs, baroudeurs et grimpeurs doivent avoir une réelle opportunité de prendre du temps aux autres concurrents. Cette opportunité étant unique, ils doivent se découvrirent très tôt et prendre des risques.
  • 1 CLM individuel de 15 km en plaine
  • 1 CLM par équipe de 30 km sur parcours vallonné
  • 1 étape courte (150 km) se limitant à une arrivée au sommet (HC ou 1ère catégorie)
  • 2 ou 3 étapes courtes (150 km) se limitant à des cotes de 3ème catégorie dans le final
  • 2 ou 3 étapes de plaine de 150 km avec risque élevé de vent de côté (bordures)

Aucun commentaire: